No newline at end of file
Home / Actualités / Le chef de l’EBUV Thích Quảng Độ revient à Saigon

Le chef de l’EBUV Thích Quảng Độ revient à Saigon

Download PDF

 

PARIS, 28 novembre 2018 (VCHR – BIIB) – Le Bureau International d’Information Bouddhiste (BIIB) et le Comité Vietnam pour la Défense des Droits de l’Homme (VCHR) sont heureux d’annoncer que le Très Vénérable Thích Quảng Độ, Patriarche de l’Église Bouddhique Unifiée du Vietnam (EBUV) est revenu sans encombre à Saigon après presque deux mois passés dans le nord du Vietnam. Il est arrivé le 22 novembre et se repose maintenant à la Pagode Từ Hiếu, temple relevant de l’EBUV. Ce retour coïncide avec le 90e anniversaire, hier, du Patriarche de l’EBUV, qui a passé plus d’un tiers de sa vie en détention du fait de son engagement sans faille en faveur de la liberté religieuse, de la démocratie et des droits de l’Homme.

Comme nous l’avions rapporté, Thích Quảng Độ avait été expulsé, le 15 septembre 2018, du Monastère Zen Thanh Minh par son Bonze Supérieur Thích Thanh Minh, qui s’était justifié en disant que sa présence causait des « problèmes politiques et économiques » au monastère. A peine était-il parti que sa chambre était scellée et tous ses biens, sūtra et livres confisqués.

 

Thích Quảng Độ (au centre) et Pamela Pontius du Consulat américain (à droite)
Thích Quảng Độ (au centre) et Pamela Pontius du Consulat américain (à droite)

 

En mauvaise santé et sous le choc de son expulsion, Thích Quảng Độ avait accepté l’invitation de rester dans un temple dédié à ses ancêtres dans son village d’origine, dans le district de Tiền Hải, dans la province septentrionale de Thái Bình. Thích Quảng Độ a dit au téléphone au Directeur du BIIB Võ Văn Ái qu’il souhaitait se rendre une dernière fois sur sa terre natale. Il avait quitté Saigon le 5 octobre 2018.

Cependant, dès son arrivée à Thái Bình, Thích Quảng Độ a compris qu’il serait de nouveau en résidence surveillée. Son neveu, un ancien officier de la Sécurité, avait en effet forcé l’assistant de Thích Quảng Độ à repartir pour Saigon et mis en place un strict contrôle sur tous ses moyens de communication. Lorsque Thích Quảng Độ avait émis le souhait de rentrer chez lui, sa “famille” avait multiplié à l’infini les prétextes pour l’empêcher de partir.

Grâce aux réseaux pleins de ressources de l’EBUV, Thích Quảng Độ a pu réussir à quitter, le 17 novembre, le temple familial pour ne plus y revenir. Sous le prétexte de visiter une pagode bouddhique des environs, les Bouddhistes de l’EBUV l’ont secrètement ramené en voiture dans le sud du pays, faisant étape dans les maisons des Bouddhistes ou dans les pagodes. Les fidèles de l’EBUV ont rapporté au BIIB que la Sécurité les avait traqués, n’arrivant souvent que quelques heures après leur départ des lieux où ils avaient passé la nuit. En dépit des difficultés, cependant, Thích Quảng Độ a pu arriver sans dommage à la Pagode Từ Hiếu le 22 novembre.

Les Bouddhistes vietnamiens partout dans le monde se réjouissent du retour du Patriarche de l’EBUV après de semaines de doutes sur sa sécurité. Thích Nguyên Lý, abbé de la Pagode Từ Hiếu, a dit que les bonzes, nonnes et laïcs arrivent en masse dans sa pagode pour lui rendre hommage. Aujourd’hui, c’est Pamela Pontius, officier politique du Consulat américain à Ho Chi Minh Ville, qui est venue rendre visite au Patriarche (voir photo).

Le BIIB tient à remercier chaleureusement l’Ambassade et le consulat américains, ainsi que toutes les autres missions diplomatiques et organisations internationales qui ont veillé étroitement sur la situation de Thích Quảng Độ lors de ses longues années de détention en général et de ces récentes semaines en particulier. En tant que bonze bouddhiste, il ne fête pas son anniversaire, mais ces jours n’en restent pas moins des jours de célébration pour tous ceux qui ont suivi de longue date le trajet de ce leader spirituel, érudit, célèbre dissident et personnalité exceptionnelle.

 

 

This post is also available in: Anglais Vietnamien

Check Also

Vietnam : le rapport du gouvernement pour l’Examen Périodique Universel dissimule les graves violations des droits de l’Homme

  PARIS, 4 septembre 2018 (VCHR & FIDH) – Le projet de rapport préparé par …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *