No newline at end of file
Home / Actualités / Les élèves du Massachusetts envoient des lettres de soutien à Thich Quang Do

Les élèves du Massachusetts envoient des lettres de soutien à Thich Quang Do

Download PDF

 

 

PARIS, 29 janvier 2018 (VCHR) – Le Très Vénérable Thích Quảng Độ, célèbre dissident et Patriarche de l’Église Bouddhique Unifiée du Vietnam (EBUV), vient de recevoir un cadeau inattendu dans le Monastère Zen Thanh Minh à Ho Chi Minh Ville, où il est assigné à résidence, à savoir une série de cartes, de lettres et de dessins envoyés par des élèves de la Lexington High School et des membres de la communauté locale du Massachusetts (USA), pour exprimer leur soutien à ses efforts de toujours en faveur de la liberté religieuse et des droits de l’Homme. Dans la mesure où les communications de Thích Quảng Độ sont surveillées et censurées par les autorités communistes, les lettres ont été envoyées avec l’aide du Comité Vietnam pour la Défense des Droits de l’Homme (VCHR) et du Bureau International d’Information Bouddhiste afin d’être certain qu’elles lui parviennent.

« Hanoi a mis Thích Quảng Độ en détention et l’a isolé depuis des décennies dans l’espoir que le monde l’oublierait », a dit Võ Văn Ái, le Président du VCHR. « Ces émouvants messages prouvent que cette politique cynique a échoué. L’engagement de Thích Quảng Độ en faveur de la liberté religieuse et des droits de l’Homme inspire les jeunes à travers le monde. Les mots qu’ils ont envoyés sont une source d’espoir et d’encouragement pour tous les défenseurs des droits de l’Homme et militants de la société civile au Vietnam ».

Ces messages de solidarité internationale sont arrivés à un moment où les défenseurs des droits de l’Homme, les militants de la société civile et les membres des communautés religieuses subissent une intense répression au cours d’une des plus féroces campagnes contre les libertés d’expression, d’association, de réunion pacifique et de religion au Vietnam.

 

 

Thích Quảng Độ a demandé à Võ Văn Ái de transmettre tous ses remerciements aux élèves de Lexington, aux membres d’Amnesty International et de la communauté locale pour leur geste plein de compassion. Ci-dessous figurent des extraits de ces messages :

Lucie Nolden : « Cher Thích Quảng Độ, je suis une élève aux États-Unis et je vous écris pour vous exprimer toute mon admiration pour tout le travail que vous avez fait. Votre combat pour la liberté religieuse et les droits de l’Homme ont été une source d’inspiration. Il est horrible que soyez emprisonné pour tout ce que vous avez fait. Je veux juste vous faire savoir qu’il y a tant de gens qui vous soutiennent et vous admirent ici, dans mon école, dans mon pays et dans le monde entier. Nous ne nous reposerons pas tant que les violations des droits de l’Homme n’auront pas pris fin partout dans le monde et que chaque personne ne sera pas traitée avec le respect et la dignité qu’elle mérite. Un grand merci pour tout ce que vous avez fait ».

Aradhna Johnson : « Cher M. Thích Quảng Độ, Merci pour tout ce que vous avez fait pour la liberté de religion. Le travail que vous avez fait  n’est pas passé inaperçu. Les gens se souviendront longtemps de votre bravoure, votre passion et votre foi. Ce sont des gens comme vous qui font la différence. Ce sont des gens comme vous qui inspirent les autres pour qu’ils luttent pour ce en quoi ils croient. Les gens tout autour du monde partagent vos rêves, rêves de paix, d’égalité et de progrès. Tout le travail que vous avez fait fait une différence dans notre monde et continuera à avoir un impact sur l’humanité à travers les âges ».

 

 

Lucie Chen : « Cher M. Thich Quang Do, je suis une élève du Massachussetts, aux États-Unis et vous écris pour vous remercier de tout votre travail de lutte pour la liberté religieuse. Grâce à votre infatigable plaidoyer, j’ai vraiment un espoir pour le futur et pour l’humanité. Vous êtes une incroyable source d’inspiration et une figure d’espoir partout pour les gens. J’espère que cela ne sonne pas insincère. J’y crois et vous en suis reconnaissante, et je vous soutiens, vous et vos efforts ».

Grace Abe : « Cher Thích Quảng Độ, un grand merci pour tout le travail que vous avez fait pour défendre la liberté religieuse au Vietnam. Votre défense des droits de l’Homme depuis des années a été, et continue d’être, incroyablement courageuse et importante. Nous soutenons pleinement vos efforts. Continuez le combat ! »

 

 

Ella Wheeler : « Cher Thich Quang Do, nous sommes très heureux que vous vous battiez pour vos convictions. Votre persévérance est une source d’inspiration pour beaucoup. J’espère que là où vous êtes, ce n’est pas trop inconfortable ».

Jordan O’Hare Gibson : J’espère que vous allez bien. Dans le monde d’aujourd’hui il est bon d’entendre parler de personnes comme vous qui refusez d’abandonner face à la tyrannie et aux agents d’un gouvernement injuste. J’espère que vous continuerez votre lutte pour la justice ».

Chelsea, Liz, Leo, Oliver et bien d’autres ont envoyé de tels messages, des dessins et des cartes, tout comme les membres du Groupe 56 d’Amnesty International à Lexington, parmi lesquels Alvin Jacobson, Edwin G. Cranston (Professeur de littérature japonaise à l’Université de Harvard), Bill Harris, Terry Kay Rockefeller (Productrice de documentaires), etc.. Alvin Jacobson, qui est à l’initiative de cette campagne, dit avoir envoyé de très nombreuses lettres à Thích Quảng Độ depuis que son groupe a adopté le chef de l’EBUV comme prisonnier de conscience en 2002, mais que très peu de ses envois sont arrivés à destination.

 

 

 

Contexte :

Thích Quảng Độ, Patriarche de l’Église Bouddhique Unifiée du Vietnam (EBUV) a passé plus de 30 ans en détention sous diverses formes (prison, exil intérieur, résidence surveillée) pour ses plaidoyers en faveur des droits de l’Homme, de la liberté religieuse et de la démocratie. Né en 1928 dans la province de Thái Bình (dans le nord du Vietnam) et bonze depuis l’âge de 14 ans, il assiste à l’exécution sommaire de son maître religieux par un tribunal populaire révolutionnaire en 1945. Profondément marqué par cette expérience, il prend la décision de dévouer sa vie à la poursuite de la justice au travers des enseignements bouddhiques de non-violence, de tolérance et de compassion. Après l’unification du Vietnam en 1975, il figure parmi les tout premiers à dénoncer les violations massives des droits de l’Homme. C’est pourquoi il est emprisonné, envoyé en exil intérieur pendant 10 ans, puis emprisonné de nouveau, et finalement placé en résidence surveillée dans le Monastère Zen Thanh Minh à Ho Chi Minh Ville (Saigon), où il est actuellement assigné. Il est récipiendaire du Prix Rafto pour les droits de l’Homme (Norvège) et du « Democracy Courage Tribute » du Mouvement Mondial pour la Démocratie. Thích Quảng Độ est également un érudit et un écrivain. Durant ses années d’exil intérieur et de prison, il a traduit en vietnamien le « Grand Dictionnaire des Termes Bouddhiques » (8000 pages). Cette traduction monumentale a été reconnue comme une extraordinaire œuvre d’érudition.

 

 

This post is also available in: Anglais Vietnamien

Check Also

A l’occasion du Vesak, le Chef de l’EBUV Thích Quảng Độ appelle les Bouddhistes vietnamiens à brandir les enseignements bouddhiques de non-violence et de compassion contre l’oppression

  PARIS, 28 mai 2018 (BIIB) – Le Très Vénérable Thích Quảng Độ, Cinquième Patriarche …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *