Home / Actualités / Communiqué de presse / VCHR / Le Comité Vietnam dénonce la condamnation du Révérend Nguyen Hong Quang

Le Comité Vietnam dénonce la condamnation du Révérend Nguyen Hong Quang

Download PDF

Le Comité Vietnam pour la Défense des Droits de l’Homme a appris avec consternation la condamnation de plusieurs membres de l’Eglise Mennonite Evangélique Vietnamienne (non-reconnue par le gouvernement de Hanoi) à des peines d’emprisonnement du fait de l’exercice légitime et pacifique de leur droit à la liberté religieuse.

Le Révérend Nguyen Hong Quang (45 ans) a été condamné à 3 ans d’emprisonnement lors d’un procès inique d’une demi-journée, le 12 novembre 2004. A ses côtés, les membres de son Eglise Pham Ngoc Thach a eu 2 ans d’emprisonnement, Nguyen Van Phuong et Mme Le Thi Hong Lien 1 an, Nguyen Thanh Nhan et Nguyen Hieu Nghia 9 mois.

« C’est affligeant de voir la mauvaise volonté du régime de Hanoi qui se targue d’avoir un dialogue constructif sur les droits de l’Homme avec l’Union Européenne, les Etats-Unis et les autres démocraties et qui, dans le même temps réprime, en violation de ses propres lois, les communautés religieuses pacifiques du Vietnam », a commenté M. Vo Van Ai, Président du Comité Vietnam pour la Défense des Droits de l’Homme. « Il y a un mois, à l’occasion du 5ème Sommet de l’ASEM, après avoir transmis à l’Union Européenne et ses membres une liste de 23 prisonniers de conscience dont le sort nous préoccupe particulièrement, nous avons constaté avec espoir que les Européens s’en étaient inspirés pour demander discrètement au gouvernement vietnamien la libération des dissidents emprisonnés. Aujourd’hui, il est clair que le gouvernement vietnamien n’a que faire des appels amicaux des démocraties occidentales et surtout n’a que faire des droits constitutionnels de ses citoyens ».

Le Comité Vietnam pour la Défense pour la Défense des Droits de l’Homme s’était inquiété, dans cette liste, du sort du Révérend Nguyen Hong Quang, Secrétaire général de l’Eglise Mennonite Evangélique Vietnamienne, arrêté le 8 juin 2004 pour avoir « incité le peuple à empêcher les fonctionnaires de remplir leur devoir », en fait d’avoir fait un sit-in en décembre 2003 devant le poste de police de Ho Chi Minh Ville pour protester contre la détention de 19 Protestants qui avaient distribué des pamphlets religieux au cours des Jeux de l’Asie du Sud-Est (SEA Games) à Ho Chi Minh Ville. Il était déjà connu de la police qui l’avait battu pour le forcer à cesser ses activités humanitaires en faveur des indigents.

Ce procès intervient deux jours après la publication du Rapport sur les droits de l’Homme du Foreign & Commonwealth Office britannique, lequel est « particulièrement préoccupé par la situation critique des groupes bouddhistes et protestants non reconnus » et notamment par le sort de leurs dignitaires : le Patriarche Thich Huyen Quang et son adjoint Thich Quang Do pour l’Eglise Bouddhique Unifiée du Vietnam, le Révérend Nguyen Hong Quang pour l’Eglise Mennonite Evangélique du Vietnam. Ce rapport s’ajoute aux nombreux appels de la communauté internationale en faveur de la liberté religieuse au Vietnam, notamment à la Lettre Ouverte de 109 députés européens qui, au mois d’octobre 2004, avaient demandé la libération immédiate et inconditionnelle de Thich Huyen quang et Thich Quang Do.

Check Also

La Présidente de Taïwan Tsai Ing-wen avec les participants du TIRFF

Le VCHR présente la situation déplorable de la liberté religieuse au Vietnam devant le Forum de la Liberté Religieuse Internationale de Taiwan (TIRFF)

PARIS, 8 juin 2019 (VCHR) – Le Secrétaire Exécutif du Comité Vietnam pour la Défense …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *