Home / Actualités / Le dissident bouddhiste Thich Quang Do est proposé pour le Prix Nobel de la Paix 2012

Le dissident bouddhiste Thich Quang Do est proposé pour le Prix Nobel de la Paix 2012

Download PDF

PARIS, 9 février 2012 (VCHR) – Le Comité Vietnam pour la Défense des Droits de l’Homme a été informé que le Très Vénérable Thich Quang Do, Patriarche Suprême de l’Eglise Bouddhique Unifiée du Vietnam (EBUV) a été proposé pour le Prix Nobel de la Paix 2012. La date limite pour les nominations au Comité Nobel était le 1er février 2012 et le récipiendiaire du prix sera connu à la mi-octobre. Des intellectuels et des parlementaires du Parlement Européen, du Congrès américain et des parlements italien et français ont écrit au Comité du Prix Nobel de la Paix à Oslo sur Thich Quang Do. Nous livrons ici des extraits d’une sélection de lettres de nomination :

 

Thich Quang Do lors du jour du Nouvel An 2012
Thich Quang Do lors du jour du Nouvel An 2012

 

La membre du Congrès américain Loretta Sanchez (Californie, Démocrate) a écrit : « J’ai eu l’honneur de rencontrer le Vénérable Thich Quang Do au Monastère Zen Thanh Minh et j’ai été très impressionnée par son altruisme et son dévouement pour apporter la démocratie à ses compatriotes au Vietnam. Il est une source d’inspiration pour le peuple du Vietnam… Le Vénérable Thich Quang Do est toujours assigné à résidence, privé de son droit à la liberté et, de façon crescendo, le gouvernement du Vietnam utilise tous les moyens pour l’isoler et le réduire au silence… Je reste confiante. Le Gouvernement du Vietnam aura beau persécuter le Vénérable Thich Quang Do, il continuera à lutter de l’intérieur pour apporter la démocratie au Vietnam. En récompensant le Vénérable Thich Quang Do du Prix Nobel de la Paix, la communauté internationale affirmera clairement qu’elle ne reste pas aveugle aux violations des droits de l’Homme au Vietnam, bien au contraire ».

Le député européen catalan Ramon Tremosa i Balcells, membre de l’Alliance des Démocrates et des Libéraux pour l’Europe (ADLE), a commenté pour sa part : « Thich Quang Do est un des plus importants dissidents. Sa lutte est un combat pour tous les Vietnamiens. Le Prix Nobel de la Paix donnera espoir à tous ceux qui luttent pour la liberté et la démocratie au Vietnam… Le Parlement Européen a, de façon répétée, appelé dans ses résolutions à la fin des violations des droits de l’Homme et au lancement d’un processus de réformes démocratiques au Vietnam. Je me suis personnellement engagé à continuer à suivre ces questions de près et à employer tous les moyens parlementaires pour que l’attention soit maintenue sur ce qui se passe au Vietnam… »

Le député italien Matteo Mecacci, Président de la Commission Démocratie, Droits de l’Homme et Affaires humanitaires de l’Assemblée Parlementaire de l’OSCE, souligne quant à lui que Thich Quang Do, « en dépit du harcèlement et de la surveillance constante de la police, continue ses campagnes pacifiques pour les droits de tous les Vietnamiens. Il s’est opposé à la peine de mort, s’est évadé de sa résidence surveillée pour soutenir les manifestations des paysans protestant contre la corruption des fonctionnaires et les confiscations des terres par l’Etat, a appelé à un mouvement de désobéissance civile pour s’opposer à l’exploitation de la bauxite sur les Hauts-Plateaux qui menace de destruction le style de vie et l’environnement de milliers de Montagnards et des minorités ethniques de cette région ».

La députée française et ancienne Secrétaire d’Etat à l’éducation Françoise Hostalier a, elle, rappelé que Thich Quang Do avait été « récompensé du Prix Rafto décerné par la Fondation norvégienne Rafto pour son dévouement et son rôle de « force unificatrice » et de « symbole du mouvement démocratique grandissant au Vietnam », et du « Democracy Courage Tribute » du Mouvement Mondial pour la Démocratie » et qu’il n’avait pas été autorisé à voyager pour recevoir ces prix.

Le Patriarche de l’EBUV Thich Quang Do, 83 ans, continue toujours ses appels en faveur de la démocratie et des droits de l’Homme au Vietnam depuis sa résidence surveillée, le Monastère Zen Thanh Minh à Saigon. Dans une récente lettre adressée au Secrétaire-général du Parti Communiste vietnamien Nguyen Phu Truong (21 octobre 2011), à la suite des vagues de manifestations anti-chinoises à Hanoi et Saigon, Thich Quang Do a ouvertement défié le Parti : « Face aux ambitions et aux politiques expansionnistes de la Chine, que compte faire le Parti Communiste Vietnamien ? », tout en apportant sa propre solution au problème, à savoir la démocratie au Vietnam : « Le PCV et le gouvernement ne pourront éternellement respirer au travers des narines de la Chine. La seule voie est d’initier une transition pacifique vers la démocratie. Ainsi notre pays pourra respirer par les narines des presque 90 millions de Vietnamiens ».

This post is also available in: Anglais Vietnamien

Check Also

M. Pham Chi Dung

Vietnam : Détention arbitraire du journaliste Pham Chi Dung

APPEL URGENT – L’OBSERVATOIRE VNM 003 / 1119 / OBS 097 Détention Arbitraire / Harcèlement …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *