Home / Actualités / Communiqué de presse / VCHR / La Commission sur la Liberté Religieuse Internationale place le Vietnam sur sa liste noire des violateurs de la liberté de religion et de croyance

La Commission sur la Liberté Religieuse Internationale place le Vietnam sur sa liste noire des violateurs de la liberté de religion et de croyance

Download PDF

PARIS, 30 avril 2015 (COMITÉ VIETNAM) – Dans son dernier rapport annuel rendu public aujourd’hui, la Commission américaine sur la Liberté Religieuse Internationale (USCIRF) a recommandé à l’Administration américaine de placer le Vietnam parmi les « Pays Particulièrement Préoccupants » (Countries of Particular Concern, CPC) du fait des « violations systématiques et flagrantes en cours » à la liberté religieuse. Le Vietnam se retrouve ainsi sur une liste de 17 pays aux côtés de la Birmanie, la Chine, l’Érythrée, l’Iran, la Corée du Nord, l’Arabie Saoudite, le Soudan, le Turkménistan, l’Ouzbékistan, la République Centrafricaine, l’Égypte, l’Irak, le Nigéria, le Pakistan, la Syrie, le Tadjikistan.

Rapport annuel de l’USCIRF 2015 (en anglais)  

L’USCIRF demande depuis 2001 que Vietnam soit sur la liste des CPC. En 2004 et 2005, le Département d’État l’avait désigné comme CPC mais l’avait retiré de la liste en prévision de son adhésion à l’Organisation Mondiale du Commerce. Créée sous l’empire de la loi sur la liberté religieuse internationale de 1998, l’USCIRF est un organisme consultatif indépendant et bipartisan du gouvernement. Il surveille l’état de la liberté religieuse dans le monde et fait des recommandations au Président américain, au Secrétaire d’État et au Congrès. La loi de 1998 permet aux États-Unis d’imposer tout un éventail de mesures, allant de simples restrictions sur les voyages aux sanctions économiques, contre les pays placés sur la liste CPC.

« Pour le Vietnam, la publication du Rapport de l’USCIRF intervient à une date tout à fait symbolique — le 30 avril 2015, jour du 40ème anniversaire de la fin de la guerre du Vietnam qui a mis tout le pays sous la férule communiste » a dit Vo Van Ai, Président du Comité Vietnam pour la Défense des Droits de l’Homme (VCHR). « En ce jour commémorant le jour d’« avril noir » (Black April), le rapport de l’USCIRF dépeint une image bien sombre mais très significative de la détresse des croyants religieux au Vietnam ».

Selon les informations récoltées par l’USCIRF, « le gouvernement vietnamien continue de contrôler toutes les activités religieuses par la loi et la surveillance administrative, à restreindre sévèrement la pratique indépendante de la religion, à réprimer les personnes et les groupes religieux considérés comme défiant son autorité ». Le rapport mentionne, dans les dernières années, des violations généralisées contre les Bouddhistes indépendants de l’Église Bouddhique Unifiée du Vietnam (EBUV), les Bouddhistes Khmer Krom, les Cao Dai, les Catholiques, les Hmongs protestants, les Montagnards, les Menonnites et les Hoa Hao. Il estime qu’« au moins 100 à 200 prisonniers de conscience sont détenus au Vietnam, certains du fait de leurs pratiques religieuses ou de leurs activités en faveur de la liberté religieuse ».

Détaillant les violations contre l’EBUV, le rapport cite la détention de longue haleine du Patriarche de l’EBUV Thích Quảng Độ, les harcèlements contre les bonzes et les laïcs de la Pagode Long Quang à Hué au mois de janvier 2014 et les fréquents harcèlements contre le chef de la Jeunesse bouddhiste Lê Công Cầu.

Voir le chapitre sur le Vietnam du rapport de l’USCIRF (en anglais)

Check Also

La Présidente de Taïwan Tsai Ing-wen avec les participants du TIRFF

Le VCHR présente la situation déplorable de la liberté religieuse au Vietnam devant le Forum de la Liberté Religieuse Internationale de Taiwan (TIRFF)

PARIS, 8 juin 2019 (VCHR) – Le Secrétaire Exécutif du Comité Vietnam pour la Défense …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *