Home / Actualités / Le VCHR et la FIDH dénoncent les graves violations par le Vietnam du Pacte international relatif aux droits civils et politiques de l’ONU

Le VCHR et la FIDH dénoncent les graves violations par le Vietnam du Pacte international relatif aux droits civils et politiques de l’ONU

Download PDF

PARIS, 5 janvier 2024 (VCHR) – Dans une soumission conjointe envoyée au Comité des droits de l’Homme de l’ONU aujourd’hui, le Comité Vietnam pour la défense des droits de l’Homme (VCHR) et la Fédération internationale pour les des droits humains (FIDH) documentent les graves violations des droits de l’Homme au Vietnam et pressent les autorités vietnamiennes de répondre à leurs questions sur les mesures qu’elles vont prendre pour améliorer la situation des droits humains et respecter leurs obligations en tant qu’État partie au Pacte international relatif aux droits civils et politiques (PIDCP) des Nations Unies.

Cette soumission est une contribution à la « Liste des points à traiter » qui sera adoptée par le Comité des droits de l’Homme de l’ONU lors de sa 140e session à Genève, le 28 mars 2024. Le Comité transmettra ses questions et préoccupations clés au gouvernement du Vietnam, qui devra y répondre avant l’examen final de son quatrième rapport périodique sur la mise en œuvre du PIDCP, dont la date n’a pas encore été fixée.

Dans leur soumission, le VCHR et la FIDH font part de leurs préoccupations concernant la détention arbitraire des défenseurs des droits de l’homme, des militants travaillant sur le changement climatique, des journalistes et des membres des communautés religieuses non reconnues ; les conditions inhumaines dans les prisons vietnamiennes, notamment la torture et le manque d’accès aux soins médicaux ; la peine de mort ; les procès iniques et la détention préventive illimitée ; l’adoption d’une législation restreignant systématiquement l’exercice de la liberté d’expression, d’association et de réunion pacifique.

Commentant le quatrième rapport périodique du Vietnam rendu public sur le site du Comité des droits de l’Homme de l’ONU, Penelope Faulkner, Présidente du VCHR, regrette que « le rapport du gouvernement nie la réalité de la féroce répression de la société civile, qui suscite tant les critiques de la communauté internationale. L’établissement de la “liste des points à traiter” est donc une étape cruciale du processus d’examen, car elle oblige le Vietnam à apporter des réponses concrètes aux questions posées par les experts de l’ONU, les ONG de défense des droits de l’Homme et les autres parties prenantes », a-t-elle déclaré.

Voir texte intégral de la soumission du VCHR et de la FIDH :

This post is also available in: Anglais Vietnamien

Check Also

Vietnam : révélations sur la répression des manifestations pacifiques

Dans un nouveau rapport publié ce jour, la FIDH et le Comité Vietnam pour la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *