Home / Actualités / L’écrivain et défenseur des droits humains vietnamien Thi Vũ Võ Văn Ái est mort

L’écrivain et défenseur des droits humains vietnamien Thi Vũ Võ Văn Ái est mort

Download PDF

PARIS, 27 janvier 2023 (VCHR) – Le Comité Vietnam pour la Défense des Droits de l’Homme (VCHR) et Quê Mẹ: Action pour la Démocratie au Vietnam sont profondément attristés d’annoncer le décès, le 26 janvier 2023, de leur président et fondateur Võ Văn Ái après un long combat contre la maladie. Il avait 88 ans.

Võ Văn Ái, également connu sous son nom de plume Thi Vũ, était un défenseur des droits humains, un écrivain et un poète. Bouddhiste et adepte de la non-violence, il a voué sa vie au mouvement pour la liberté, la démocratie et les droits humains au Vietnam. Tout au long de sa longue vie de militantisme, il a montré aux jeunes générations d’activistes de la société civile comment utiliser les canaux internationaux pour dénoncer l’oppression et œuvrer pour des changements durables au Vietnam.

Né en 1935 au Centre-Vietnam, Võ Văn Ái a été arrêté et torturé à l’âge de 11 ans à cause de son appartenance au mouvement pour l’indépendance. En 1964, il est nommé représentant à l’étranger de l’Église Bouddhique Unifiée du Vietnam (EBUV) et milite activement au sein du mouvement non-violent bouddhiste pour la paix et la démocratie. Après la Guerre du Vietnam et l’unification du pays sous l’autorité communiste, il a fondé à Paris Quê Mẹ (Terre Natale), une revue consacrée à la culture, la démocratie et les droits humains, diffusée au sein de la diaspora vietnamienne mais aussi, clandestinement, au Vietnam. En 1976, il a fondé le Comité Vietnam pour la Défense des Droits de l’Homme (VCHR) au nom duquel il intervenait très régulièrement auprès de l’ONU et d’autres enceintes internationales.

Võ Văn Ái a joué un rôle clef dans la prise de conscience de la communauté internationale concernant les violations des droits humains par le régime communiste en dessinant la toute première carte des 150 « camps de rééducation » du Vietnam, où étaient recensés 800.000 prisonniers politiques, et en lançant une campagne internationale qui aboutira à la libération de centaines de milliers de prisonniers politiques et religieux. En 1978, il était à l’origine, avec les intellectuels français, du lancement de la campagne « Un Bateau pour le Vietnam » pour envoyer le tout premier navire (Île de Lumière) en Mer de Chine méridionale pour secourir les Boatpeople vietnamiens qui fuyaient sur des embarcations dérisoires la répression et l’absence de liberté au Vietnam.

Thi Vũ – Võ Văn Ái était également bien connu comme poète, écrivain et historien. Il écrivait et donnait des conférences sur la culture, l’histoire et la philosophie vietnamiennes en Europe, en Asie et aux Etats-Unis. Ses textes sont parus dans des journaux internationaux comme Le Monde, le Wall Street Journal, World Affairs Journal,etc. Outre ses nombreux articles et rapports, ses écrits comptent 21 livres de poésie, de philosophie ou d’études sur le Bouddhisme et l’histoire vietnamienne. Un certain nombre de ses textes littéraires sont disponibles sur le site vietnamien Gió O (http://www.gio-o.com). Juste avant de mourir, il a pu achever les dernières retouches à son manuscrit sur le Bouddhisme vietnamien et la démocratie, que nous espérons publier prochainement.

Nous publierons de plus amples informations sur sa vie. En attendant, nous reproduisons ici les témoignages de personnalités ou d’organisations internationales envoyés à l’occasion du « Prix Spécial International de la Liberté » que la Società Libera lui avait remis en 2011. Ils montrent combien il était apprécié et aimé dans le monde entier.

Mairead Corrigan Maguire, Prix Nobel de la Paix, Irlande :

« C’est avec grand plaisir que je félicite Vo Van Ai à l’occasion de la remise de son « Prix Spécial International de la Liberté » par la Società Libera en Italie. Cette récompense est largement méritée car Vo Van Ai a dédié, courageusement, passionnément et avec persévérance, sa vie au service des droits de l’Homme et de la démocratie au Vietnam. Je joins ma voix à ses nombreux amis au Vietnam et autour du monde qui félicitent et remercient Vo Van Ai pour sa vie et son travail édifiants pour le Vietnam et l’humanité ».

Carl Gershman, Président du National Endowment for Democracy, USA :

« Vo Van Ai est un véritable champion de la cause de la liberté. Durant de longues et sombres années depuis la chute du Sud-Vietnam en 1975, il n’a jamais laissé le monde oublier le sort du peuple vietnamien et le refus inébranlable de l’Église Bouddhique Unifiée du Vietnam de se soumettre au contrôle totalitaire. Il a toujours parlé et agi avec calme et dignité, mais sa détermination à défendre les droits politiques et religieux du peuple vietnamien est inflexible. Il a le courage de ses convictions et sa volonté est de fer. Il a la plus haute estime de tous ceux qui travaillent avec le Mouvement Mondial pour la Démocratie, et, parlant au nom du National Endowement for Democracy, je suis ravi de le saluer et le féliciter pour ce Prix Spécial International de la Liberté. Nul autre ne mérite plus un tel honneur ».

Thor Halvorssen, Fondateur et Président du Oslo Freedom Forum,
Président de la Fondation des Droits de l’Homme, New York :

Vo Van Ai a dévoué sa vie à la lutte pacifique pour la démocratie et les droits individuels au Vietnam. En tant que leader parmi les plus véhéments et les plus déterminés du mouvement de la liberté dans son pays, Vo Van Ai a été le premier à attirer l’attention du monde sur les plus d’un million de personnes arbitrairement envoyés dans les « camps de rééducation » vietnamiens. Avec un engagement inébranlable pour la justice, il est une source d’inspiration pour ceux qui luttent pour les droits de l’Homme de par le monde. Cette récompense est pleinement méritée et révèle la sagesse de ceux qui l’ont choisi. Je me joins à vous dans la célébration de Vo Van Ai – un pilier dans la lutte pour la dignité humaine – et espère que ses courageux collègues au Vietnam prendront courage à voir que leur sort sous une dictature cruelle est de plus en plus reconnu dans le monde comme intolérable ».

Souhayr Belhassen, Présidente de la Fédération Internationale des Ligues des Droits de l’Homme (FIDH), Paris :

« Au nom de la FIDH, je vous félicite pour avoir été récompensé du 9ème Prix Spécial International de la Liberté de l’organisation italienne Società Libera. Cela a été un honneur de travailler avec le Comité Vietnam pour la Défense des Droits de l’Homme sous votre direction pour promouvoir au Vietnam les droits de l’Homme reconnus internationalement. La lutte pour une plus grande liberté au Vietnam continue. Les autorités vietnamiennes prennent de graves mesures pour empêcher l’émergence d’une société civile indépendante et ceux qui appellent aux droits de l’Homme et à la démocratie sont immédiatement réprimés, persécutés, victimes d’intimidation ou emprisonnés. Compte tenu du silence imposé par le Gouvernement du Vietnam, il est d’autant plus important que les défenseurs vietnamiens des droits de l’Homme aient une voix audible sur le plan national, régional et international. Le Prix est donc une reconnaissance méritée pour vos infatigables efforts à demander un plus grand respect et une plus grande protection des droits de l’Homme, et à donner une voix forte à la majorité silencieuse au Vietnam, où le simple exercice ou la simple aspiration aux libertés fondamentales comportent d’énormes risques pour les personnes ».

Robert LaGamma, Président du Conseil pour une Communauté des Démocraties, USA :

« Je [suis] ravi que vous ayez été récompensé du « Prix Spécial International de la Liberté » italien pour votre vie dévouée à la cause des droits de l’Homme. Je parle au nom de tous vos collègues du Comité de Pilotage non-gouvernemental international de la Communauté des Démocraties pour vous dire combien nous sommes fiers de vous compter parmi nous à cet instant où vous êtes, à juste titre, reconnu pour toutes vos contributions. Nous ne pouvons qu’imaginer combien il a été difficile de lutter depuis tant d’années au nom des opprimés. Votre combat a été héroïque, ce qui contraste avec votre modestie. Cette reconnaissance de votre engagement à toute épreuve devrait être un signal d’encouragement pour tous ceux qui soutiennent les droits des gens ordinaires partout ».

Therese Jebsen, Fondation Rafto, Bergen, Norvège :

« Au nom de la Fondation Rafto, nous souhaitons exprimer de tout cœur nos félicitations à Vo Van Ai. Vous méritez tout à fait ce « Prix Spécial International de la Liberté » 2011. Toutes ces années, la Fondation Rafto a suivi et soutenu le travail incessant et le sacrifice de Vo Van Ai pour la liberté religieuse et les droits de l’Homme au Vietnam. De par sa haute morale, ses compétences, sa persistance et son courage, Vo Van Ai a fait grande impression sur nous et nous sommes honorés et fiers de pouvoir le saluer en cette occasion spéciale ».

Forum Mondial pour la Démocratisation en Asie, Taiwan :

« Le Forum Mondial pour la Démocratisation en Asie (WFDA) félicite chaleureusement le Dr Vo Van Ai pour son « Prix Spécial International de la Liberté » 2011… Nous croyons que cette récompense est un hommage mérité pour les décennies de service désintéressé du Dr Vo Van Ai pour la cause de la liberté, de la démocratie et de la paix dans son pays et dans toute la région. Nous espérons que cela permettra d’éveiller la conscience internationale sur la sombre situation des droits de l’Homme au Vietnam et d’élever la solidarité globale des défenseurs des droits de l’Homme et des combattants de la liberté ».

Matteo Mecacci, Membre du Parlement, Italie, Rapporteur de l’Assemblée Parlementaire de l’OSCE sur la démocratie, les droits de l’Homme et les affaires humanitaires :

« Bravo ! Je peux vous dire que vous avez été notre inspiration depuis longtemps. Votre résilience dans la lutte pour la liberté par la non-violence, en dépit de toutes les difficultés et de l’acceptation par le « monde libre » du Vietnam comme un partenaire stratégique pour le développement économique doit être reconnue, et l’on devra s’en souvenir le jour où la liberté gagnera le Vietnam. Nous serons avec vous ! »

George Matthews, Président de l’Institut des Sciences Sociales, New Delhi, Inde :

« Je vous prie d’accepter mes chaleureuses félicitations. Depuis le jour où je vous ai rencontré pour la première fois, j’ai été un grand admirateur de votre combat incessant pour la liberté et la démocratie. Cette reconnaissance internationale de l’œuvre de votre vie nous rend tous fiers. Vous jouez un rôle de modèle pour nombre de ceux qui luttent pour la liberté et l’égalité ».

This post is also available in: Anglais Vietnamien

Check Also

Le VCHR et la FIDH soumettent leur rapport conjoint à l’ONU pour l’Examen Périodique Universel du Vietnam

PARIS, 11 octobre 2023 (VCHR) – Le 11 octobre 2023, le Comité Vietnam pour la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *